Société

Société

Dans un communiqué signé du directeur de cabinet du ministre de la Sécurité et rendu public en fin de journée ce 30 mars, le ministère appelle les populations au calme et à la vigilance permanente.

Le procès de l’attaque de la poudrière de Yimdi s’est ouvert ce mardi 28 mars au tribunal militaire de Ouagadougou. Au cours de ce procès 21 accusés avec à leur tête le sergent-chef Sanou Ali seront entendus.

L’Archidiocèse de Ouagadougou a convié les hommes de médias à une conférence de presse ce lundi à l’Archevêché de Ouagadougou afin de leur présenter le plan pastoral 2016-2020 de l’Eglise famille de Dieu à Ouagadougou.

Après l’arrestation au Mali en janvier dernier de Mimi Ould Baba Ould Cheikh une mission du ministère en charge de la sécurité a été envoyée à Bamako et a pu recueillir non seulement les aveux de Mimi Ould Baba Ould Cheikh, commanditaire principal des attaques de Cappuccino et de Splendid hôtel mais aussi ceux de Ibrahim Ould Mohamed le transporteur des armes de l’attaque. 

Le ministre de la sécurité, Simon Compaoré a animé une conférence de presse dans la matinée du vendredi 24 mars 2017 à propos des attaques terroristes au Sahel et au Nord et de la sécurité au Burkina de façon générale. 

Pendant que les investigations se poursuivent, le ministère en charge de la Sécurité a livré un rapport d’enquête sur l’attaque du Cappuccino et de Splendid du 15 janvier 2016. Ce rapport livre la constitution de l’équipe qui préparé le coup.

Le programme des nations unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec l’Ambassade du Japon au Burkina a procédé dans la matinée du mardi 21 mars 2017 à une remise de matériels à la Police nationale. Ce don entre dans le cadre du "projet d’appui à la gestion des frontières pour la stabilité et la sécurité humaine".

L’Union nationale de la police (UNAPOL) a tenu une conférence de presse l’après-midi du lundi 20 mars 2017 au Centre national de Presse Norbert Zongo. Au cours de cette rencontre, l’UNAPOL a abordé deux questions essentielles à savoir le service payé et l’état d’avancement de leur plate-forme revendicative.

Le président national du CED, Pascal Zaida, au regard des attaques terroristes à répétition  disait au cours d’une conférence de presse que " les autorités devraient aller voir les généraux Diendéré et Bassolé pour qu’ils les aident à sécuriser le pays". Cela n’a pas été du goût du ministre d’Etat Simon Compaoré qui, en marge de la cérémonie de remise des motos à la police nationale, le 17 mars 2017, a eu une réponse à l’endroit de Pascal Zaida. In extenso, voici cette réponse. 

Page 7 sur 16

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top