Société

Le SYNTSHA remonté contre le "mépris" du gouvernement

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) n’est pas content. En cause, ce qu’il qualifie de "mépris" du gouvernement à son encontre, dans le traitement de sa plateforme revendicative.

Depuis la grève observée par les agents de la santé du 22 au 24 novembre 2016, le gouvernement n’a toujours pas donnée suite à son offre de dialogue. Une preuve, affirme le SYNTSHA, que le pouvoir ne se soucie guère de la santé des populations. En effet, affirme le secrétaire général du syndicat, la plateforme est à 99% en faveur des malades.

De l’action de ce gouvernement, le syndicat de la santé n’en a point une opinion favorable. Son secrétaire général, Pissyamba Ouédraogo, juge son bilan de "plus que décevant".

Le SYNTSHA souligne que ses revendications demeurent, et il entend se donner les moyens de contraindre le gouvernement à y donner une suite satisfaisante. "Nous n’avons qu’un seul choix et ce choix, c’est de poursuivre la lutte" car, face au mépris du pouvoir, "nous ne pouvons pas nous résigner et abandonner le système de santé" soutient monsieur Ouédraogo.

Un conseil de direction du syndicat est prévu se tenir le 4 février 2017 à la bourse du travail pour préciser les actions concrètes à entreprendre.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top