Economie

Vendons des parcelles, y a l’argent pour tous!

Coup sur coup, le gouvernement annonce sa volonté d’exproprier les attributaires de parcelles non encore viabilisées de la Zone d’activités commerciales et administratives (Zaca), puis ceux de Ouaga 2000.

Une mesure perçue, dans certains milieux, comme une pression inopportune, au regard de la relative morosité de l’économie burkinabè.

Evidemment, pour les sans terre de la capitale, c’est pratiquement un cri de victoire qu’il faut lancer.

Difficile, pour ces derniers, de comprendre que des personnes puissent « parquer » de si grands espaces en ville, alors que, eux, ne demandent qu’un lopin de terrain pour s’y abriter.

Mais cette controverse est loin d’être le souci du gouvernement burkinabè qui est, selon certains observateurs, plutôt intéressé par se faire pleins les poches.

En effet, même si le refrain quotidien de bon nombre de personne est le « rien ne va dans le pays », la spéculation foncière, elle, ne cesse d’enfler.

Des parcelles sont vendues à des centaines de millions; voire des milliards de francs CFA.

C’est cette aubaine qui a mis l’eau à la bouche du gouvernement de Paul Kaba Tiéba.

L’Etat veut sa part du gâteau, et a donc décidé de prendre part à la spéculation.

Les terrains retirés seront remis en vente, à des prix probablement actualisés.

Quand les ressources se font rares, toutes idées pour renflouer les caisses de l’Etat est à priori la bienvenue.

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top