Société

La guerre des OSC reprend du souffle

L’assaut est lancé par le Mouvement pour l'engagement et le réveil citoyen (MERCI).

Lundi à Ouagadougou, son président, Abdoulaye Yogo a dénoncé les "comportements de certains responsables d’OSC dépourvus de dignité qui nous font croire que nous sommes au bord du gouffre, sinon dans le gouffre, en oubliant que nous revenons de très loin".

Dans la ligne de mire de cette association, Pascal Zaïda et le Cadre d’Expression Démocratique (CED) dont il est le premier responsable. A leur encontre, la menace est tout sauf voilée : "le peuple burkinabè est témoin de leurs faits et gestes", profère Abdoulaye Yogo.

A l’origine de la colère du Mouvement pour l'engagement et le réveil citoyen, l’annonce par Pascal Zaida d’un meeting pour dénoncer mal gouvernance, les tribunaux d’exceptions, les détentions arbitraires et les attaques terroristes.

C’est une manifestation politique, croit savoir monsieur Yogo qui demande à ces "OSC politiciennes de se déclarer partis politiques", s’ils veulent se lancer dans les organisations de "grands meetings".

Au passage, le Abdoulaye Yogo et ses camarades lancent une menace non voilée: "nous disons que le peuple burkinabé est témoin de leurs faits et gestes".

Le MERCI, dire faire cette revendication, afin que "les OSC soient responsables, républicaines et respectueuses du peuple burkinabè".

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top