Vendredi, 04 août 2017 16:20

L’UPC soutient Lookmann Sawadogo du bout des lèvres

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) déplore un procès qui semble "déséquilibré" intenté par de "hauts magistrats" contre un "journaliste qui n’a que sa plume".

Le 27 juillet, le procureur a requis contre Lookmann Sawadogo une peine de 12 mois d’emprisonnement avec sursis et une amende de 300 000 F CFA. C’est une peine qui "semble" très lourde, constate le parti de Zéphirin Diabré.

En tous les cas, l’UPC affirme son soutien "moral" au journaliste Lookman Sawadogo et à l’ensemble de la presse burkinabè".

S’adressant aux magistrats dans leur ensemble, le parti les invite "à se pencher davantage sur les dossiers de crimes de sang et de crimes économiques qui attendent d’être élucidés". Pour l’UPC, "c’est surtout sur ce terrain d’une justice crédible, prompte et impartiale que les Burkinabè attendent nos juges".

Le 29 juillet, l’ADF-RDA avait qualifié de "tentatives d‘atteinte à la Liberté de presse" l'action judiciaire contre le journaliste.

Six magistrats membres de la Commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature sur la corruption ont intenté un procès pour diffamation contre le directeur de publication du journal Le Soir, Lookman Sawadogo. Le verdict est attendu pour le 10 août.

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top