Dimanche, 05 mars 2017 20:49

Newton face aux politiciens

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé une rencontre d’information avec les responsables des partis et formations politiques et des regroupements d’indépendants, ainsi que les responsables de la société civile. Organisée dans le cadre des élections partielles et complémentaires de mai 2017, la rencontre a eu lieu le samedi 4 mars 2017. 

Ce sont les responsables des partis et formations politiques et les regroupements d’indépendants qui ont été les premiers à s’entretenir avec la CENI. Le président Newton Ahmed Barry dans son allocution a expliqué aux acteurs du monde politique le contexte et les dispositions qui entrent dans le cadre de l’organisation de ces élections à savoir, les élections municipales partielles dans 16 communes et les élections complémentaires dans les communes de Béguédo, de Bouroum Bouroum et de Zogoré.

Pour Newton Ahmed Barry, cette rencontre vise à donner à tous les acteurs le maximum d’informations pour voir les contraintes qui sont celles de ce type d’élections et permettre à ces derniers de prendre les dispositions nécessaires pour aider la CENI à les tenir dans les meilleures conditions. 1 milliard 200 millions de francs CFA, c’est le cout de ces élections. Et pour le président de la Commission électorale, c’est beaucoup de ressources qui  auraient pu servir à d’autres priorités urgentes des burkinabè. C’est pourquoi de son avis, ce sacrifice commande que l’ensemble des acteurs se montre à la hauteur.

Les responsables des partis et formations politiques ont soulevé quelques préoccupations à savoir la question sécuritaire, la tension sociale dans ces localités, le manque de temps et bien d’autres. Ils ont aussi souhaité que l’administration soit impartiale et que tous les acteurs du processus électoral respectent la loi.

A la suite, ce sont les responsables des organisations de la société civile qui ont échangé avec la CENI sur le même sujet et ont à leur tour soulevé des préoccupations dont l’environnement social dans ces communes, le vote des personnes handicapées et âgées.

Et pour désamorcer le climat social tendu, le président de la CENI a invité les OSC à faire une éducation électorale et à sensibiliser les populations. La CENI prend l’engagement de travailler avec tous les acteurs durant tout le processus électoral et rassure que si chaque acteur joue son rôle, le délai de 90 jours sera tenu.

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top