Politique

Le président ivoirien a procédé mercredi à un "réaménagement technique" de son gouvernement. Amadou Gon Coulibaly reste Premier Ministre, un poste qu’il cumule désormais avec celui du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

Issa Diakité est ministre de l’Intérieur, tandis que Alain Donwahi arrive à la tête du département des Eaux et Forêts.

Assurément, le fait notable est sans aucun doute la nomination de Hamed Bakayoko comme ministre de la Défense. Considéré comme l’un des fidèles de Alassane Ouattara, il aura en charge de gérer directement une armée qui, ces derniers temps, s’est singulièrement fait remarquée par les mutineries à répétition.

Mais c’est surtout une nouvelle donne dans la crise ouverte qui oppose le chef de l’Etat au président de l’Assemblée nationale. Alassane Ouattara a décidé d’envoyer son fils Hamed Bakayoko au front, contre son ancien fils Guillaume Soro, ancien leader de la rébellion et dont les connexions dans l’armée sont nombreuses et même, solides.

Les masques sont tombés. Le ministre de la Défense va devoir prendre des mesures qui ne manqueront pas de fâcher chez les soroïstes.

Ces dernières semaines ont été marquées par des limogeages de personnalités civiles dont certaines ont eu le tort d’afficher leur sympathie pour Guillaume Soro.

Faut-il adopter la même logique et mettre à l’écart les chefs militaires dont la loyauté au chef de l’Etat ne serait pas certaine ? Hamed Bakayoko semble ne pas avoir une alternative.

Le 15 janvier, le nouvellement promu à la tête de la Défense avait annoncé un "rouleau compresseur" qui allait être mis en branle contre ceux qui, par "frustration", se sont mis à "renier" leur famille et à "trahir" Alassane Ouattara, le "père". Il n’a pas été cité, mais les observateurs ont compris que cette attaque frontale avait pour cible Guillaume Soro.

La crise au sein de la majorité présidentielle a pris une nouvelle tournure, avec le rapprochement entre Guillaume Soro et le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. En ligne de mire, l’élection présidentielle de 2020 pour laquelle, l’actuelle président est non partant. En principe.

Ceci est un communiqué de l'UPC après lecture du projet de code électoral. Le parti du chef de file de l'oppostion politique (CFOP) invite les patriotes à le rejeter. 

L’information est tombée ce jour même, plongeant la classe politique burkinabè dans la douleur : Dr Valère Somé n’est plus. 

La commission électorale nationale Indépendante (CENI) a procédé ce lundi 29 mai 2017 à la proclamation des résultats provisoires des élections municipales partielles. 

Le président de la CENI Newton Ahmed Barry a assisté à la clôture des bureaux de vote à l’école Somgandé A. présent dans la matinée pour l’ouverture des bureaux de vote Newton Ahmed Barry a voulu s’assurer par lui-même que tout est bien qui finit bien. 

 

Ça se passe au secteur 18 de l'arrondissement 4, plus précisément au complexe culturel où plusieurs bureaux de votes ont été ouverts. 

L'association jeunesse du secteur informel du Burkina Faso sensibilise la population à "accepter les résultats quel que soit le maire qui sera élu" a soutenu son président Seydou Zangré. 

Les élections municipales complémentaires ont débuté depuis 6h du matin dans les communes et arrondissement concernés. Nous avons pu faire un tour dans trois centres où nous avons noté quelques faits insolites. 

Les bureaux de votes sont fermés depuis 18h mettant ainsi fin à l'acte de voter pendant ces élections  municipales partielles dans l'arrondissement 4 de Ouagadougou. 

Des agents de bureaux de vote ont tenu à faire, par notre entremise, une suggestion à la CENI : S'occuper de la restauration de tous les membres de bureaux de vote.

Les élections municipales partielles ont effectivement débuté ce matin du 28 mai. A lAArrondissement 4, l'équipe de la CENI a reçu la visite du ministre de l'Administration territoriale. 

Dans le cadre des élections partielles le président de la CENI, Newton Ahmed Barry a assisté à l’ouverture d’un bureau de vote ce matin au Collège d’enseignement général (CEG) municipal annexe à l’arrondissement 4 de Ouagadougou. 

Le président de la CENI, Newton Ahmed Barry a eu son dernier tête-à-tête avec les hommes de médias ce 25 mai à quelques jours des élections municipales partielles. Au centre des échanges, la question sécuritaire. 

L’information est ressortie des nominations du conseil des ministres de ce 24 mai 2017. Le Burkina aura un nouvel ambassadeur au Ghana. 

Ceci est une déclaration du journaliste et bloggeur, Bruno Jaffré. Il y fait le bilan du traitement du dossier Thomas Sankara durant le mandat de François Hollande, président français. 

Page 1 sur 9

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top