Economie

Peaux d’ânes burkinabè, bonnes pour la médecine en Asie

A travers un communiqué diffusé par Burkina 24, l’entreprise chinoise "abatteuse" d’ânes dans la commune de Tanghin Dassouri insiste sur la légalité de son activité. 

"BTC", dit disposer de "toutes les autorisations administratives et sanitaires, pour exercer". L'entreprise, dont la production a débuté au mois de novembre 2015, affirme être l’un des abattoirs les "plus modernes du Burkina Faso". 

Pas de risque pour le consommateur burkinabè de retrouver une portion d’âne abattu à Tanghin dans son assiette. "BTC  exporte exclusivement sa production de viande et de peaux salées vers l’Asie, pour la consommation (viande) et aussi pour la médecine et la confiserie (peaux salées)", souligne le communiqué.

Les promoteurs de l’entreprise relèvent, au passage, avoir créé "170 emplois directs et une trentaine en périphérie, sans compter la sous-traitance".

Une partie des installations de BTC a été saccagée par des populations riveraines qui se plaignaient, entre autres, des mauvaises odeurs émanant de carcasses d’ânes abandonnées. 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Videothèque

Le matériel du RSP
Arrivée de Mariam Sankara
Agression de Sara Sérémé

KamaNews

  • Qui sommes-nous?
  • Notre équipe
  • Nous contacter
  • Conditions d'utilisation
  • Mention légale
  • En continue

Infos pratiques

  • Publicité
  • Partenariat
  • Version mobile
  • Cookies & Cache
  • Responsabilité
  • Flux RSS

Outils

  • Applications
  • S'inscrire
  • Se connecter
  • Modifier son profil
  • Nos blogs
  • Messages

Liens utiles

  • BBC Afrique
  • Journal Citoyen
  • CSC
  • OBM
  • CNPZ
  • Droit Libre
Top